Vers une éthique de la fragilité

Vers une éthique de la fragilité

Ne s'estimant pas en mesure de savoir si les dieux existent ou non, l'agnostique écarte la question, ainsi que toute notion d'absolu dans les affaires humaines.

le rapport au religieux ne relève pas du binaire. Athéisme ou foi ? L'agnosticisme constitue un pas de côté par rapport au « jeu de langage » de la croyance, dont participe l'incroyance. La notion de « jeu de langage » est empruntée à Ludwig Wittgenstein, dans le sens où le langage de la croyance et de l'incroyance « fait partie d'une activité ou d'une forme de vie » (Recherches philosophiques, 1936-1949). Et si on se retirait de ce jeu de langage en s'inscrivant dans d'autres activités et formes de vie ? C'est la signification la plus profonde que peut porter l'agnosticisme, loin des caricatures en faisant une irrésolution permanente.

L'ADORATION DE L'AUT ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article