Un marcheur sachant chasse

Un marcheur sachant chasse

Emmanuel Macron baisse le coût du permis de chasse, autorise l'usage de silencieux, vante la place des chasseurs dans la protection de la biodiversité... Pourquoi tant d'égards alors que l'opinion se range de plus en plus du côté de la cause animale ?

en décembre dernier, Emmanuel Macron fêtait ses 40 ans en famille lors d'un « week-end privé » au très symbolique château de Chambord. Dès son arrivée le vendredi soir, le président avait choisi de partir en forêt domaniale saluer un aréopage de chasseurs invités par la République à dégommer un peu plus tôt du sanglier - et sans doute aussi d'autres bêtes croisées au hasard ; du moment que ça court, que ça vole, que c'est à poils ou à plumes : pan.

Les convives à fusil n'étaient pas des tireurs anonymes mais des VIP de leur catégorie, des présidents de fédération de chasse, bref des gens qui comptent dans le monde de la carabine à plomb. Sous la nuit noire de l'hiver, deva ...

Pour lire l’intégralité de cet article