Troubles de la conduite

Troubles de la conduite

Pour une quadragénaire danoise, des cours d'auto-école sont l'occasion d'un bilan existentiel.

Sonja, la quarantaine, solitaire et étourdie, contemple le monde depuis le sommet de son mètre quatre-vingts, gagne sa vie en traduisant sans enthousiasme des polars sadiques et tente de passer son permis de conduire dans les rues de Copenhague. Ses cours de conduite confirment ce qu'elle craint : sa difficulté à conduire, même avec un protocole simple à suivre (« ceinture, rétro, clignotant »), trahit son manque d'adhérence au monde. Problème très concret et même médical puisque Sonja souffre de vertiges positionnels (un mouvement trop brusque ou une émotion trop forte et son équilibre chancelle). Cette affection se teinte aussi d'une coloration plus existentielle : bien que fine observa ...

Pour lire l’intégralité de cet article