Noire Casablanca

Noire Casablanca

l'an passé, dans son essai au titre évocateur Sexe et mensonges. La Vie sexuelle au Maroc, Leïla Slimani recueillait des témoignages de femmes sur un sujet occulté au royaume de Mohammed VI : les droits sexuels. En libérant la parole d'une lesbienne, d'une prostituée, ou encore d'une femme violée, la Prix Goncourt 2016 ouvrait une brèche dans l'omerta patriarcale. Les mêmes tabous volent en éclats dans La vérité sort de la bouche du cheval, le premier roman de la prometteuse Meryem Alaoui. Jmiaa, la narratrice, prostituée à Casablanca, n'est pas du genre à s'apitoyer. Elle raconte avec ses mots crus, son imagerie drôle et riche, un récit de vie pourtant ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article