LES SANS-DIEU

LES SANS-DIEU

Il y a autant de manières de nier l'existence de Dieu qu'il existe de courants religieux. Celui qu'on appelle le « prince des athées », Bento de Spinoza, a solidement argumenté contre le Dieu des religions - un Dieu créateur, roi de l'univers et législateur de la nature -, mais ce combat n'était, à ses yeux, que la conclusion d'une démonstration selon laquelle « Dieu existe nécessairement » (Éthique, I, 11). Nietzsche, au contraire, en annonçant la mort de Dieu, rejette cet Être immuable et infini et y substitue des multiplicités en devenir qui ne se laissent ni fixer ni réduire à l'unité. Il devient impossible de concevoir la vérité absolument ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article