LE « MANSPLAINING »

LE « MANSPLAINING »

Mansplaining(ou « mecsplication ») : à quoi rime ce drôle de mot-valise ? Une simple mode linguistique, ou l'expression d'une véritable question ?

Dans un billet d'humour du Los Angeles Times, l'essayiste américaine Rebecca Solnit (photo) raconte comment un homme lui a un jour expliqué de long en large le contenu d'un livre, sans qu'elle parvienne à l'interrompre pour lui dire qu'elle en était elle-même l'auteur. Elle n'utilise pas l'expression de mansplaining et se contente de rapporter une situation courante : un homme, persuadé d'en savoir plus qu'une femme, lui explique de manière condescendante ce qu'elle sait mieux que lui (lire l'entretien du 3 mai 2018, www.nouveau-magazine-litteraire.com). Le « concept » n'est alors ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article