La mère, enfin

La mère, enfin

éric Fottorino et Éric Signorelli sont tous deux nés à Nice le 26 août 1960, vers 18 heures. Ils partagent un prénom, et leur nom sent bon l'Italie, si proche. Si José, le préposé à l'état civil de la ville, plutôt que de retrouver un demi-siècle plus tard le Nice-Matin du 26 août 1960, avait proposé celui du 27, on aurait peut-être su les départager, le temps que le localier finisse sa tournée des parturitions du jour. Mais bon, les voilà réunis dans un même livre, l'un comme auteur, l'autre comme narrateur. On a beau se dire, sans craindre le pléonasme, que les coïncidences sont fortuites, celle-ci nous a tout l'air d'avoir été ourdie avec préméditation. À moins que ce ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article