La flamme du poète inconnu

La flamme du poète inconnu

Sur les traces d'un poète portugaisinterné puis oublié, que Pessoa mentionna dans un article de 1915.

En 2003, Gilles Ortlieb exhumait les Poèmes de la folie du Grec Mikhaïl Mitsakis, interné à l'asile d'Athènes au début du siècle dernier. Dans Ângelo, il se lance à la poursuite d'un autre fou littéraire, portugais celui-ci, dont l'étrange poésie serait restée à son obscurité première si Pessoa n'en avait mentionné l'avant-gardisme dans une revue de 1915.

De Lisbonne à Porto, où Ângelo de Lima fréquenta les Beaux-Arts avant de finir ses jours dans un hôpital panoptique - un établissement à la circularité parfaite, propice à la démence -, Gilles Ortlieb recueille les maigres traces laissées par ce « frère inconnu » : une lettre à sa mère, un exemplaire constellé d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article