Irradié par le djihad

Irradié par le djihad

Baptiste est mort. Enfin, c'est ce qu'il affirme lui-même, à son retour en France, après avoir été libéré des djihadistes. Yumaï, c'est ainsi qu'ils l'ont renommé après l'avoir pris en otage dans le désert, séparé de sa famille et programmé à tuer. Entre ces monstres et lui, un lien s'opère, qu'on pourrait croire indéfectible, surnaturel, à entendre son témoignage glaçant. S'en défera-t-il ? Par la mémoire retrouvée d'un ex-enfant soldat, Alain Blottière, lauréat du prix Décembre 2016 pour ce livre, explore, en profondeur, les rouages de la manipulation djihadiste.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article