Irradié par le djihad

Irradié par le djihad

Baptiste est mort. Enfin, c'est ce qu'il affirme lui-même, à son retour en France, après avoir été libéré des djihadistes. Yumaï, c'est ainsi qu'ils l'ont renommé après l'avoir pris en otage dans le désert, séparé de sa famille et programmé à tuer. Entre ces monstres et lui, un lien s'opère, qu'on pourrait croire indéfectible, surnaturel, à entendre son témoignage glaçant. S'en défera-t-il ? Par la mémoire retrouvée d'un ex-enfant soldat, Alain Blottière, lauréat du prix Décembre 2016 pour ce livre, explore, en profondeur, les rouages de la manipulation djihadiste.

Pour lire l’intégralité de cet article