fahrenheit 2018

fahrenheit 2018

Le monde vu à travers le destin d'un texte. Ce mois-ci, Fahrenheit 451et les flammes virtuelles du nouveau monde numérique.

éteignons tout ! À l'heure où Facebook, Twitter et Instagram kidnappent sournoisement notre liberté de pensée, il y a urgence à relire Fahrenheit 451. Non pas comme un simple manifeste contre la censure, mais comme une mise en garde adressée à nos addictions numériques d'aliénés volontaires. Publié en 1953, au plus fort de la guerre froide, le roman dystopique de Ray Bradbury imaginait une société où l'on brûle les livres pour mieux contrôler les hommes. Dans ce nouveau monde où la lecture est interdite, les pompiers traquent le moindre objet de papier. Les lance-flammes ont remplacé les extincteurs. Les livres partent en fumée dès que le feu atteint la température fatid ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article