... et déclassés

... et déclassés

Dans No Society. La Fin de la classe moyenne occidentale (Flammarion) Christophe Guilluy, auteur de La France périphérique et du Crépuscule de la France d'en haut, prolonge sa réflexion, qui n'est pas si éloignée de la problématique « somewhere/anywhere ». Le géographe s'interroge sur « le destin de ces gens dont on n'a pas besoin, car, qu'ils produisent ou non, cela ne change rien à la courbe du PIB ». Un constat qui résonne avec la célèbre affirmation de Margaret Thatcher : « La société n'existe pas », qui donne son titre au livre.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article