Entre anticipation et farce sociale,un portrait des millennials

Entre anticipation et farce sociale,un portrait des millennials

dans le monde anglo-saxon, les personnages de La Transition appartiennent aux millennials, la fameuse génération Y née dans les années 1980-1995. En France, on parlerait plutôt d'intellos précaires, ces trentenaires diplômés et cultivés qui peinent à se faire une place au soleil. Karl gagne sa vie en pondant à la chaîne des avis de consommateur et des dissertations littéraires en ligne. Sa femme Geneviève est prof dans une école publique. Leurs revenus sont à peine suffisants pour habiter dans une mégapole comme Londres, où les loyers battent des records. Karl monte alors une petite escroquerie pour gagner plus ; hélas ! il est vite attrapé par la police. Le tri ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article