De sang neuf

De sang neuf

La découverte de jolies nouvelles de jeunesse de Truman Capote, publiées dans Mademoiselle Belle (Grasset), démontre que l'auteur de Petit déjeuner chez Tiffany (1958) n'est pas réductible à la caricature de celui qui passa les dernières années de sa vie à dilapider les avances de son éditeur. Et à ne rédiger que trois chapitres de sa grande oeuvre proustienne, Prières exaucées, publiée en 1987.

Pour lire l’intégralité de cet article