Budapest

Budapest

On ne sait pas quoi faire pour arrêter les fluxalors on décide de stopper les trains

les locomotives s'interrompentelles s'essoufflent et se garentles familles s'assoient au bord des quaisleurs jambes se replientleurs fesses s'affalentleurs muscles s'affaissentles bénévoles arrivent avec de l'eaules militaires arrivent avec des fusils d'assautles journalistes arrivent avec des appareils photo.La gare se transforme en antichambreune antichambre c'est le contraire d'une chambreles enfants piaillent les adultes cherchent des toilettes à la porte des toilettes une femme leur demande un europour aller aux toiletteselle était déjà là avant que le premier mur ne tombecelui qui faisait q ...

Pour lire l’intégralité de cet article