Brigade des moeurs

Brigade des moeurs

Jacques Laurent écrivit sous pseudonyme ce roman noir à la portée sociale prédominante. En 1954, une adorable Lolita épineuse doit répondre d'une suspicion d'avortement : les autorités « veulent de la répression dans ce secteur-là ». Durant l'interminable interrogatoire, l'inspecteur Forbin n'est pas insensible au charme de cette jeune femme cultivée cumulant les amants. Séparés par un fossé générationnel flagrant, ils incarnent les moeurs très contrastées de cette période des Trente Glorieuses. Et l'on se plonge avec délectation dans leur confrontation.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article