Aux États-Unis, la « Rûmî-thérapie »

Aux États-Unis, la « Rûmî-thérapie »

Le monde vu à travers le destin d'un texte. Ce mois-ci, les vers du poète persan Rûmî (1207-1273), chantre de l'amour mystique et fondateur de l'ordre soufi des derviches tourneurs, grimpent au palmarès des best-sellers américains.

je veux vous parler de Rûmî. Du poète persan, évidemment. Mais aussi du phénomène. De ses vers d'un autre temps qui bâtissent des ponts contre les rideaux de fer. C'est aux États-Unis que ça se passe. Un monde peuplé de fake news, de tweets présidentiels aux accents belliqueux, de gens qui lisent de moins en moins parce qu'ils sont trop pressés. Imaginez la scène : assis sur un banc de Central Park, un homme allume une cigarette et lit ce couplet : « Élève tes mots, pas ta voix. C'est la pluie qui fait pousser les fleurs, pas le tonnerre. » Du Rûmî tout craché ! Anecdotique ? On pourrait le penser, si ce n'est que ce genre de tableau incongru relève d'une boulimie routin ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article