Au coeur d'un tirailleur

Au coeur d'un tirailleur

Un jeune Africain, bercé par les mythes coloniaux, se retrouve enrôlé dans les tranchées de 1914-1918.Une plongée dans l'horreur, une mélopée sorcière.

un tiret et trois points de suspension : ainsi s'ouvre Frère d'âme, deuxième roman brûlant de David Diop. Un suspens qui signe notre entrée par effraction dans « le dedans » du crâne d'Alfa Ndiaye, tirailleur sénégalais d'à peine 20 ans. Après un premier roman consacré à la désillusion de Sénégalais venus visiter l'exposition universelle de 1889 et enrôlés de force dans de sinistres « spectacles de nègres », c'est un autre miroir aux alouettes que nous tend l'écrivain. Celui que la France agita sous le nez de ses colonies pendant la guerre de 1914-1918 et auquel tant de jeunes Africains se laissèrent prendre, pressés de découvrir le monde et de sauver la « mère patrie ». ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article