ANATOMIE ET FILMOGRAPHIE DU BLASPHÈME

ANATOMIE ET FILMOGRAPHIE DU BLASPHÈME

Qui se souvient que La Vie de Brian des Monty Python fut accusée de « blasphème » au moment de sa sortie ? En explorant les imputations de blasphèmes attribuées à des films, l'ethnologue Jeanne Favret-Saada propose sa lecture singulière du phénomène des « dévots », terme qu'elle réactive dans son sens originel : « des chrétiens convaincus, engagés dans une entreprise d'imposition de leurs valeurs à la société pluraliste dont ils sont des membres parmi d'autres ».

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article