Âmes errantes

Âmes errantes

Par l'un d'entre eux, la vie des hobos, mendiants américains itinérants, au début du XXe siècle.

Entre deux grands Jack - London et Kerouac - se trouve un autre vagabond injustement méconnu, Jim Tully (1891-1947), précurseur de la littérature hard boiled (les « durs à cuire » du roman noir). En 1924, quand il publie Vagabonds de la vie, il obtient les bonnes faveurs de Hollywood et travaille avec Charlie Chaplin, à qui il dédie l'ouvrage. D'où arrivait alors ce hobo (terme américain désignant les mendiants qui se déplaçaient en squattant des trains de marchandises) ? Orphelin de mère à 6 ans, il prend la route à 15, chaparde les ouvrages de Dostoïevski ou de Gorki dans les bibliothèques municipales, devient boxeur et prend la plume pour devenir journaliste. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article