« Paris est une fête », ou le bouclier anti-Trump

« Paris est une fête », ou le bouclier anti-Trump

Le monde vu à travers le destin d'un texte. Ce mois-ci, Paris est une fête, d'Ernest Hemingway, s'impose - pour la deuxième fois en peu de temps - comme une arme de résistance à l'obscurantisme.

les mots contre les balles... et la bêtise ! Souvenons-nous, c'était au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. Dans un sursaut vital, quelques Parisiens téméraires s'aventuraient de nouveau en terrasse, un livre, Paris est une fête, sous le bras. À une vitesse éclair, des cortèges d'hommes et de femmes leur emboîtèrent le pas, déterminés à célébrer la vie contre la mort. Il y avait de la tristesse cousue sur les coeurs, des larmes collées sur les joues, du chagrin à l'infini. Et cette envie farouche de dire non à la violence, aux menaces, à la folie des armes. À l'époque, le roman d'Ernest Hemingway se faufila jusqu'au trottoir endeuillé du Bataclan. Il se glissa, ...

Pour lire l’intégralité de cet article