« LA PROCHAINE CRISE SERA PLUS GRAVE »

« LA PROCHAINE CRISE SERA PLUS GRAVE »

Si ni les États ni les entreprises ne réagissent face à un capitalisme financier devenu fou, qui le fera ?

La prochaine crise qui semble se dessiner peut-elle être fatale ?

François Lenglet. - La prochaine crise sera vraisemblablement plus grave que celle de 2008, parce que, en 2008, on a traité un excès d'endettement par un surcroît d'endettement. On a donc traité le mal par plus de mal. Or les mêmes causes produisent les mêmes effets... Ce qui nous attend - même si personne ne peut en prévoir la date avec certitude : la dépréciation de la valeur des actifs, actions, immobilier, obligations, dont la valeur a été gonflée par la création de monnaie par les banques centrales après la dernière crise. Pour éviter l'effondrement, nous avons encore rehaussé l ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article