« Il est grand temps de rallumer les étoiles »

« Il est grand temps de rallumer les étoiles »

On ne peut plus attendre, il faut se mouiller ! » On peut rendre ce mérite à Daniel Cohn-Bendit de nous avoir sortis de la déprime qui accompagnait le renoncement de Nicolas Hulot à poursuivre ses fonctions de ministre de la Transition écologique et solidaire. L'émotion face à un échec personnel, qui était aussi le nôtre, tournait au culte de la démission asthénique et de l'immobilisme aigre jusqu'au soir du Grand Soir. Les professionnels de la profession révolutionnaire nous promettaient une nouvelle fois le paradis - vert cette fois - pour les lendemains du renversement du système capitaliste. Sans voir même l'once d'une contradiction entre la proclamation d'un état d'urgence pour la na ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article