« BENOÎT XVI A COMPRIS QUE TOUT ÉTAIT FINI ET A DÉMISSIONNÉ »

« BENOÎT XVI A COMPRIS QUE TOUT ÉTAIT FINI ET A DÉMISSIONNÉ »

L'écrivain entretient une relation complexe avec l'Église catholique. Athée, mais fin connaisseur de la culture et de l'art religieux, il tire de leur fréquentation un point de vue aussi paradoxal que définitif.

« François est le dernier pape, tout ça est terminé. Depuis plus de mille ans, l'Église catholique organise la sexualité : elle doit être pratiquée d'une certaine façon pour favoriser la procréation. Mais aujourd'hui la sexualité est sur le point d'être contrôlée par la technique, c'est ça le grand événement. Les débats sur la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui, qui se fera dans la foulée, sont une confiscation par la technique de la reproduction des corps. Et c'est ingérable pour une Église qui avait posé comme principe une procréation spirituellement assistée. La naissance par la Vierge, la résurrection, l'ascension, l'assomption... Pendant des siècles l'Églis ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article